La Vallée de la Plasturgie a pour objectif de favoriser le développement de produits propriétaires auprès des entreprises de la plasturgie de Chaudière-Appalaches. Pour ce faire, nous visons à travailler avec les centres de recherches pour des projets de transferts vers les entreprises afin de développer des produits propriétaire auprès d’une ou d’un regroupement d’entreprises.

De plus, nous désirons favoriser l’intégration de nouvelles technologies dans les entreprises.

Avec la collaboration du CREPECnous avons constitué une vitrine technologique présentant les chercheurs du secteur de la plasturgie ainsi que leurs travaux de recherches en plus de recenser les opportunités de transfert technologique disponible pour les entreprises.

 

Cette vitrine est en développement et sera bonifiée continuellement. Nous vous invitons à la consulter régulièrement.

 

Téléphone professionnel: 514-396-8487Fax professionnel: 514-396-8530Site internet: École de Technologie Supérieure – Fiche personnelle
Photo de Mme Martine Dubé

Informations biographiques

Martine Dubé est Professeure au département de génie mécanique de l’École de technologie supérieure. Elle est membre du Laboratoire de fabrication et de caractérisation des matériaux composites. Elle s’intéresse à la mise en forme et au soudage de composites thermoplastiques haute performance pour des applications aéronautiques. Une bonne partie de son expertise sur ce sujet a été acquise à l’Université McGill où elle a fait son doctorat ainsi qu’au Centre national de recherches Canada et à Delft University of Technology où elle a séjourné pendant plusieurs mois. Elle s’intéresse également à la mécanique des composites. À cet effet, elle est impliquée dans un projet CRIAQ sur la fatigue des matériaux composites (COMP-407). Avant d’être professeure, Martine Dubé a travaillé chez Bombardier Aéronautique dans le groupe de « Développement de composites ». Son mandat consistait à développer des méthodes de réparations de structures composites et à faire l’analyse mécanique de structures composites. Elle a également séjourné à Paris pendant deux ans pour un post-doctorat sur la modélisation de l’endommagement subi par un matériau soumis à des chocs thermique (École Polytechnique – Palaiseau).

Catégories : Matériaux composites